"Le Parc est l’outil des communes, des communautés de communes, des habitants. Il est ce que les acteurs locaux veulent en faire. C’est une chance, il faut la saisir ! ». C’est par ces mots que Sébastien Bernard, 2ème Vice-Président du Parc, et maire de Buis-les-Baronnies, a accueilli la délégation gardoise composée de maires et d’élus municipaux. Message martelé avec enthousiasme par les 4 autres élus des Baronnies provençales qui ont répondu présents à la sollicitation du Syndicat Mixte des gorges du Gardon, ravis de venir raconter les démarches conduites pour convaincre les élus, les agriculteurs, les chasseurs et les habitants de leur territoire, nombreux à attendre simplement d’être convaincus ou que leurs craintes soient levées. De très nombreuses réunions ont été organisées sur tout le territoire. Mais le plus dur est qu’ils ont dû aussi faire face à des oppositions de principe ou « motivées par intérêt politique ». Ça a pris du temps, expliquent-ils, il leur a fallu beaucoup de courage, de pugnacité mais ils ont su convaincre grâce à la force de leur conviction et le Parc a enfin vu le jour en 2015. "Outil de projet, consensuel, géré par les élus locaux, le PNR apporte des réponses utiles, il permet de parler intérêt du territoire en sortant des clivages classiques" conclue Sébastien Bernard.

La journée a démarré par une présentation de Lionel Tardy, directeur du Parc. Présent depuis l’origine du projet il a expliqué l’histoire du Parc, son fonctionnement et présenté quelques exemples de projets conduits sur le territoire avec l’aide du Parc (technique ou financier).  

Morceaux choisis :

·         Le PNR des Baronnies provençales travaille, à la demande de plusieurs comités agricoles (les mêmes qui étaient vivement opposés au Parc !)  sur la valorisation de productions au travers de l’image Parc : Abricot et tilleul des Baronnies, vin, olive de Nyons, agneau et petit épeautre de Haute-Provence. Le Parc les accompagne sur le volet distribution, communication, marketing, packaging, réseaux sociaux, ou encore l’évènementiel.

·         La présence de l’homme avec l’arrivée du loup est devenue nécessaire dans les estives. Une cabane pastorale mobile a été conçue par le Parc pour que les bergers puissent être logés confortablement.

·         www.cheminsdesparcs.fr, est un site internet conçu par et pour les Parcs naturels régionaux de la Région PACA. Il valorise les destinations de Parcs et permet de présenter de manière très séduisante les offres d’activités de pleine nature notamment la randonnée. Le patrimoine, la culture, les savoir-faire d’un territoire sont mis à l’honneur, leur découverte et leur compréhension facilitées et à la portée de tous. Bientôt l’offre marchande (hébergement, restaurants, services, musées,…) sera disponible. Un bel outil de promotion touristique, notamment pour développer le hors saison.

·         La future Maison du Parc est un projet de conception très ambitieux sur le plan environnemental et économique (investissement et fonctionnement, entreprises et matériaux locaux). La procédure de marché choisie est aussi notable : Marché en Conception, Réalisation, Exploitation et Maintenance. Très complexe dans sa mise en œuvre, elle permet d’associer l’entreprise et le concepteur dès les premières phases du projet. En incluant l’exploitation et la maintenance dans le marché initial, ce sont aussi les coûts de fonctionnement des bâtiments qui se trouvent maîtrisés ! Un groupement de 8 entreprises locales a été retenu. Ce bâtiment de 900 m2 représente un investissement de 1 500 000 € incluant les études, soit moins de 2000€ du m2. Les coûts de fonctionnement sont fixés à 28€ du m2 (contre 104 dans les locaux actuellement occupés !). Peu de collectivités utilisent ce type de procédure car monter un tel marché nécessite des compétences pointues rarement présentes en milieu rural. Mais l’envie d’expérimenter, de défricher et de faire la démonstration par l’action qu’une autre vie s’invente ici est une mission de Parc.  

Après un déjeuner convivial où les participants ont pu échanger avec les élus et socio-professionnels présents, la journée s’est poursuivie par une déambulation dans le village de Rosans, petite commune de 500 habitants qui a servi de support pour illustrer l’action du Parc dans plusieurs thématiques : agriculture, tourisme, actions éducatives, culture et patrimoine, énergies renouvelables.

Ce fut une journée riche d’enseignements qui semble avoir pleinement satisfait les attentes des participants.


2018-10-31