Un excellent article sur les Parc naturels régionaux paru dans les Echos cette semaine où l’ont y apprend que malgré leurs 51 ans, ils sont toujours pertinents et source de valeur ajoutée au bénéfice de territoires ruraux souvent démunis face aux enjeux de développement qui leur sont spécifiques !

Leur secret : la matière grise dont ils bénéficient. Car telle est une des plus-values majeures des Parcs. Injecter une équipe de qualité en veille sur les dis­positifs d’accompagnement et appels à projets nationaux ou européens, et capable de faire émerger des projets qui, faute d’animation, de coordination, ne sortent pas. Alors que le capital social est extrêmement dense et les initia­tives très nombreuses, mais margi­nales et dispersées.

L’étude nationale conduite en 2017 sur leurs valeurs spécifiques (comment font-ils autrement ?) re­lève que « les équipes de Parc fonc­tionnent avec des chargés de mission spécialisés, de haut niveau, capables de conduire des actions mobilisant une très grande diversité d’acteurs. Ces professionnels compétents, sou­vent très qualifiés sur des domaines pointus et rares en milieu rural, consti­tuent des équipes assez spécifiques au sein de la fonction publique. Ils sont jeunes, fortement diplômés, do­tés d’une grande motivation à agir car particulièrement convaincus du bien-fondé de leur mission, engagés sur leur fonction car leur travail est porteur de sens».

A lire et à partager sans modération !

2018-02-02